Quintessence (1995-96) pour flûte, hautbois, piano, percussions et piano.


Musique pure composée avec joie et passion sans autre motivation qu’une nécessité intérieure de faire de la musique et de jouer avec le merveilleux monde des sons.


Quintessence pour quintette, Quintessence pour essence : la nature profonde de mon être et l’essentiel de ma musique émergeant dans un espace-temps donné, soit entre le mois de novembre 1995 et le mois de janvier 1996. L’impression aussi que la dernière création d’un artiste est toujours la plus intéressante, la quintessence de son oeuvre à cet instant précis.


Quintessence est composée d’éléments musicaux simples comme des traits contrapuntiques, des enchainements de blocs harmoniques et des élans rythmiques qui donnent à l’oeuvre une forme limpide dont le déroulement est le suivant : rapide — lent — modéré.


It is my belief that pure music is composed with joy and passion, without any motivation other than the desire to make music and to play with the marvellous world of sounds. One has the impression that the last creation of an artist is always the most interesting, the quintessence or synthesis of his work to date.


Quintessence was composed between the months of November 1995 and January 1996. Its form consist of simple musical elements, such as contrapuntal passages, progression of harmonic blocks and rhythmic  impulses. The piece unfolds clearly in three movements : fast, slow and moderate.





Métamorphose du cri  (1984)


Pour orchestre à cordes, trompette et percussions. 


Lorsque j’ai commencé à écrire cette pièce, je n’avais qu’une idée dans la tête, crier!  Crier, mais pour aller plus loin, pour trouver le silence à l’intérieure de moi-même. Alors, j’ai crié toute ma violence, ma haine et mon angoisse, et ce cri s’est métamorphosé pour devenir un chant d’amour et d’espoir.


Métamorphose du cri est un processus, la musique est toujours en devenir vers une nouvelle étape, une nouvelle dimension. Pour ce faire, je me suis inspiré de la disposition de la série des harmoniques naturelles, avec parfois des suggestions des tonalités de ré et do majeur. De plus, la partie mélodique est une perpétuelle variation sérielle du thème principal exposé à la toute fin et joué par le violon solo.


What they say :


In its way Richard Désilets' Métamorphose du cri also constitutes an emotional extension of something verbal, but as the title suggest, the something is a cry - an interior cry on the composer's part - metamorphosed into a song of love and hope. I' m not sure this explanation would have be evident without the help of a program note, because Désilets, an alumnus of the University of Montreal who as recently acted as a composer-in-residence with the Canadian Opera Company, cultivates the techniques of serialism, the esthetics of abstraction and an evident fondness for complexity almost as an end in itself.

Métamorphose du cri turned out to be an interesting piece, full of complicated string textures through which a solo trumpet wove with an alternately collaborative and individual voice. But its emotional matter was as clearly pre-verbal as its expressive manner was post-expressionist.

William Littler, Toronto Star





Ô roi de Prusse (1996) pour flûte, hautbois, cor français, violoncelle, piano et percussions (hi-hat, caisse claire, cymbale aiguë, cymbale grave, 3 gong, tam-tam, claves et marimba.


Cette oeuvre fait partie intégrante d’un triptyque qui inclut Débordement et Machina F1. Ces pièces furent composées dans le cadre d’un projet qui avait pour but de souligner le dixième anniversaire de la mort du compositeur canadien Serge Garant.


Dans cette oeuvre, j’ai utilisé le fameux thème que Fréderic II, Roi de Prusse, remit à Jean-Sébastien Bach pour improviser. Par la suite, Bach reprit ce thème comme matériel thématique pour composer son oeuvre L’Offrande musicale.


Deux cents ans plus tard, Serge Garant inspiré par ce thème composa une série de pièces qu’il intitula Offrande I, II, III et IV.

J’étais fasciné par l’idée de reprendre le thème de Fréderic II (qui inclue les 11 notes de la gamme chromatique excluant le si bémol) superposé à des motifs des Offrandes de Serge Garant dans le but de rendre un hommage musical à ce dernier.



Ô roi de Prusse was composed during the summer of 1996. This piece is part of a triptych that includes Débordement and Machina F1. These pieces were written as part of a musical project to commemorate the 10th anniversary of the death of Canadian composer Serge Garant.


In this piece, I used the famous theme that Frederic II, King of Prussia, gave to Johann Sebastien Bach to improvise, and which Bach later used as thematic material in his famous work The Musical Offering.  Two hundred years later, Serge Garant, intrigued by this famous theme, wrote a set of four works that he called Offrande I, II, III and IV. I was intrigued by the idea of incorporating Frederic II’s theme — which includes the 11 tones of the chromatic scale (excluding B-flatt) — along with fragments from Serge Garant’s Offrandes, in order to pay homage to Garant with my own work, Ô roi de Prusse.




Nuits à jour pour orchestre


Dans cette musique, j’ai voulu exprimer certains états d’âme qu’il m’arrive de vivre la nuit lorsque je rêve.


Voici le schéma formel.

INTRODUCTION

A

B

A’

B’

A”

B”

CODA


Introduction de la mesure 1 à 7.

A — Présentation du thème en trois parties.

B — Premier développement du motif rythmique de seconde qui est le premier intervalle du thème et que l’on retrouve comme  cellule d’accompagnement aux altos.

A’ — Première variation du thème.

B’ — Deuxième développement du motif rythmique de seconde.

A” — Deuxième variation du thème.

B” — Troisième développement du motif rythmique de seconde, auquel s’ajoutent des éléments du thème.

CODA.

Musique © Richard Désilets, SOCAN 2010

1- Quintessence 1     3:20

2- Quintessence 2    6:32

3- Passages 1    6:24

4- Passages 2    5:46

5- Métamorphose du cri 1    5:44

6- Métamorphose du cri 2    2:51

7- Métamorphose du cri 3    6:27

8- Ô roi de Prusse 1   3:24

9- Ô roi de Prusse 2   6:39

10- Nuits à jour pour orchestre 1   6:04

11- Nuits à jour pour orchestre 2   3:02


Vous écoutez

Métamorphose du cri 2

Interprétation et réalisation : Richard Désilets

Conception graphique : Johanne Lemaire

Musique : © Richard Désilets, SOCAN 2010


Partitions disponibles au Centre de musique canadienne